dimanche 19 juillet 2015

Un an déjà ...

Hier, ça faisait exactement un an que nous sommes arrivés à Santa Barbara.  Déjà un an.  Avec ses hauts et (très très peu de) bas. 



Nous nous sentons déjà très Californiens, habitués


·         à ce temps sans nuages (j’exagère à peine, car nous n’avons eu que six jours de pluie en douze mois (et des VRAIS jours de pluie, il n’y en avait que deux)),
·         à ce style vestimentaire très relax (promis, je n’arrive plus à mettre mes chaussures à talons, d’ailleurs je me demande maintenant à quoi ça sert, à part s’esquinter le dos, bien sûr),
·         à ces horaires complétement décalés (on se lève très tôt et on se couche tôt),
·         à ces repas épicés grâce à l’influence mexicaine
·         à cette communauté hétéroclite, avec des ultra-riches, ultra-hippies, ultra-conservateurs, ultrareligieux, ultra-athées,  ultra-sportives, ultra-hystériques (dommage que ça ne se conjugue pas au féminin), … mais tous d’accord qu’on vit ici à Santa Barbara au paradis

Difficile de faire un bilan objectif, car franchement, nous allons tellement bien que nous ne voyons que le positif.  Je vais essayer quand même.

Les plus :
·         MMM (Mon meilleur mari du monde) est heureux.  Vraiment heureux. Tout lui plait et il le dit tous les jours. Les animaux sauvages dans le jardin, la bonne bouffe qu’il trouve à Whole Foods et au Farmers Market, le bon climat, notre nouvelle voiture électrique, notre boulot, notre quotidien, …. TOUT, TOUT, TOUT.  Ce n’est pas merveilleux, ça ?
·         Les enfants sont heureux.  Vraiment heureux.  L’école a tenu toutes ses promesses.  Certes, privée, mais à peu près le même budget que l’école privée à Mougins. Certains profs extra-ordinaires, au point que toutes leurs vies mes petits vont s’en souvenir.  Quasiment tous les profs d’un excellent niveau et des cours d’une toute autre dimension qu’en Europe. Les enfants participent d’une manière qu’on ne connait pas en Europe, sauf peut-être au moment de faire des études supérieures (et encore !!) , pourtant ici c’est à partir de dix ans qu’on les fait participer, développer leur avis,  présenter, structurer leurs discours, animer leurs présentation.  Oscar à 12 ans était un excellent Hamlet sur scène.  Jamais je n’aurais même soupçonné ce talent en lui, et pourtant.  Les Américains sont tous convaincus qu’il est British, et adooorent son accent. Trop drôle !  Rose est un élément clé dans le school newspaper, et on se demande si elle ne cache pas une future grande journaliste.  Elle a gagné le Top Honors Award de l’école pour toute son année, juste formidable pour la petite (ahem, plus de 1,85m) nouvelle, fraichement débarquée de France.  Théo a très bien réussi sa Junior Year.  Je reste sans voix quant à la préparation aux colleges et universités. Il a très bien réussi ses SATs, et le college counselor est d’une très grande aide pour trouver la meilleure école pour la suite.  Tous les trois se sont fait beaucoup d’ami(e)s, sont parfaitement intégrés et nous disent à quel point ils sont contents qu’on ait pris cette décision.  Même Théo, pour qui le départ de la France a été certainement le plus dur, et qui du haut de son 1,87m et de ses 17, oupss 18 ans est plutôt radin en compliments, m’a fait remarquer à plusieurs reprises à quel point il est content de vivre ici.  Les deux grands vont très bien aussi, vivent leurs vies d’adultes et tapent à la porte quand il faut quelque chose.  Marie est en couple avec un beau ‘Ricain, va finir son master dans six semaines et travaille pour une super start-up à San Francisco. Johann est toujours à Vancouver et ne veut pas quitter cette belle ville.
·         Je suis heureuse.  Au point de me retrouver chaque matin avec MMM à la table du petit déjeuner, voir les écureuils dehors sur notre terrasse, manger un croissant de chez Renaud (moi, pas les écureuils : eux, on leur donne juste des amandes et des noisettes qu’ils cachent ensuite pour les « mauvais jours »), boire mon café et me pincer.  La vie est tellement belle.   Mes parents vont bien, mes cinq enfants vont bien, mon amoureux va bien, j’adore mon travail et ma nouvelle vie.  Ce n’est pas formidable ?

video


Les moins :
·         Les Américains ne savent pas du tout conduire.  Rien de grave, mais c’est quand même étonnant. Je ne compte plus mes « moments de vérité » où je me retrouve derrière l’un d’eux en train de faire une mauvaise manœuvre, ou encore mieux, d’essayer de se garer en parallèle.  Ça vaut la peine d’être vu.
·         J’ai un peu de mal avec les Américaines pur souche.  Pas très grave non plus, mais ça m’a l’air un peu hystérique et hypocrite.  Comme je n’en vois pas souvent, je me porte très bien, mais faudrait faire le point dans un an pour voir si j’ai changé d’avis ou non.  Et être vigilante que mes filles ne prennent pas de mauvaises habitudes. Et que mes garçons trouvent une perle rare (ou – peut-être plus facile - une belle Européenne) …
·         J’ai pris du poids. Oui, et ça ne m’arrange pas.  D’un côté je suis trop souvent assise devant mon écran à travailler, l’autre côté nous mangeons très bien et du coup aussi beaucoup. Et ces croissants de Renaud, ils sont mortels.  Je fais du sport, mais pas assez. Note à moi-même : faut trouver une solution !
·         J’ai pris de l’âge.  Fatalement. Et dans quelques mois, ça va être mon 50e anniversaire. Oh là, restez loin ce jour-ci …  Donc même en Californie le compteur tique.

Sur ce, vivement l’année prochaine …




Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. J'ai bien apprécié tes observations sur la vie américaine. Tu dois être soulagée que tes enfants ont si bien trouvé leur équilibre dans le système scolaire américaine! Continue d'écrire ce que tu trouves de différent. J'enseigne le français dans un collège privé et j'aime partager avec mes élèves les différentes façons de voir le monde.

    Maria

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré ce bilan, plein de bonheur, ça fait du bien de lire ça :)
    Je vous souhaite encore de nombreuses années aussi merveilleuses.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis super contente pour vous !!! Bravo !! et on vous souhaite que de belles choses pour l'an prochain et toutes les années à suivre !!

    RépondreSupprimer
  4. bonjour
    avez vous un mail ou puis je vous ecrire sur ce blog ?
    merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pouvez m'écrire un email en cliquant sur le bouton bleu avec le signe "enveloppe" dans la colonne de droite. A très bientôt, Alexandra

      Supprimer
  5. bonjour, mon fils de 18 ans est à Sta Barbara dans une école de langues mais passe les fêtes seul et il aimerait rencontrer d'autres jeunes de son âge pour passer les fêtes ensemble ou passer quelques jours à Los Angeles (ou...), je pensais à Théo - Je voudrais avoir votre adresse mail car l'enveloppe bleue ne fonctionne pas. Merci d'avance et à charge de revenche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anne, désolée, mais Théo n'est pas ici pour Noël, il va voir son père et sa famille en France.

      Supprimer